COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Une équipe en bronze !

17 septembre 2016 Commentaires fermés sur Une équipe en bronze !
Une équipe en bronze !

En petite finale pour aller chercher le bronze, les Bleus de l’équipe de France masculine de fleuret : Ludovic Lemoine, Damien Tokatlian, Maxime Vlaet étaient opposés à Hong-Kong. Au terme d’une rencontre pendant laquelle les Français ont souvent dominé, Ludovic Lemoine concluait l’avant dernier relai avec une belle avance : 40/33. C’est Damien Tokatlian qui prendra le dernier relai, aligné face à Chan, le Français fera monter la pression et le stress, le tireur d’Hong Kong remontant le score jusqu’à 43. Mais Damien ne le laissera pas conclure et mettra le point final : 45-33, synonyme de bronze.

Ludovic Lemoine : « C’est l’escrime, tant que l’on n’a pas mis la dernière la touche, ce n’est pas gagné. On s’est fait une belle frayeur, mais c’est l’une des qualités de Damien, c’est que, même quand la tension est la plus extrême possible, il arrive à rester dans ses rails, et à aller chercher le point qu’il faut, ce qui n’est pas donné à tout le monde ! »

Toute couleur de médaille est bonne à prendre

Réaction de Ludovic Lemoine : « Ce sont des émotions de fou furieux. On étaient déçus de la demi-finale puisque quand on est médaille d’argent à Londres, on ambitionne au moins de refaire la finale. Mais bon, les Polonais on été solides, il fallait réussir à se mobiliser, ce que l’on a fait. A l’épreuve individuelle, je termine 5e au sabre, je reste sur ma faim. Pour moi le niveau mondial est tellement resseré, que toute couleur de médaille est bonne à prendre. »

Maxime Valet, médaillé de bronze en individuel deux jours plus tôt a souffert de fortes douleurs au dos lors de cette journée : « Heureusement qu’il y a avait les kinés, Dominique, le médecin qui m’a tenu d’aplomb, et les gars qui étaient là pour faire le boulot. Ils ont fait le boulot jusqu’au dernier match, et il fallait que je leur rende la pareille ! »

Pour ses premiers jeux, Maxime Valet repart avec deux médailles : « Quel bonheur, cette deuxième médaille je partage avec les potes, c’était dur de les voir non médaillés… »

Résumé de la journée

Lors de leur 1er match de poules, les Français ne laissaient aucune chance aux Brésiliens : victoire sans appel 45-16. Une formalité. Lors du 2nd match, contre la Chine cette fois, la logique était respectée et les Français s’inclinaient 40-45. Mais ils se sont bien battus, à l’image de Damien Tokatlian qui a entamé son combat avec trois points de retard (2-5) et finit par mener 10-7 contre Daoliang Hu.

En demi-finale, la France affrontait le vainqueur de la Poule A, l’équipe polonaise. Le tournant du match semble s’être joué autour de la confrontation de Damien Tokatlian avec Michal Nalewajek. Si au début du combat Damien est revenu à un point, il a lâché prise et laissé le Polonais prendre le large 39-35. Damien s’est alors emporté contre un arbitre, ayant déjà un carton jaune il écopait alors d’un rouge après une longue délibération. Un point fut alors donné aux Polonais. Ils mènaient 40-35.

Tout reposait désormais sur les épaules de Ludovic Lemoine, qui retrouvait Dariusz Pender. Mais il semblait que la foi  avait déserté le camp français, tandis que les ennuis techniques avec le fleuret de Ludovic s’accumulaient. L’écart a continué de se creuser. Score final 45-37. La finale échappait aux Français.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.