COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Aviron, un doublé au goût argenté

2 septembre 2012 Commentaires fermés sur Aviron, un doublé au goût argenté

L’aviron est à l’honneur aujourd’hui et rapporte deux nouvelles médailles d’argent au clan français.
La provençale, Nathalie Benoît, déjà trois fois médaillées en Championnats du monde, continue son ascension en s’emparant de sa première médaille paralympique en skiff. Un beau parcours pour Nathalie qui termine première au repêchage dans la catégorie bras-épaules (ASW1x) en 5:44.30, devant la canadienne Joan Reid.


Déterminée pour sa finale, la française a fait un excellent départ sur le bassin d’Eton Dorney en devançant l’Ukrainienne, qui une fois lancée,  a pris l’ascendant sur Nathalie dans les 200 mètres qui ont suivi.

« La course s’est déroulée exactement comme je l’espérais. Je suis partie devant, puis j’ai réussi à maintenir l’écart jusqu’à l’arrivée. Cette finale, je l’avais vécue des centaines de fois dans ma tête. J’en avais tellement rêvé. J’avais imaginé un scénario idéal, il s’est produit. La victoire m’était inaccessible, l’argent était la plus belle médaille que je pouvais envisager. Je suis tellement contente ! Ma famille était présente, ça m’a beaucoup aidé, tout comme les messages d’encouragement que j’ai reçus depuis mon arrivée aux Jeux. »


Malgré le rythme soutenu imposé par son adversaire, Nathalie a réussi à maintenir son allure tout au long de la course pour aller chercher une médaille d’argent bien méritée en signant un chrono de 5’43 »56.

« A 500 m de l’arrivée, j’ai pensé à tout cela et j’en ai remis un coup. Je ne voulais pas décevoir. Après deux courses en deux jours, j’avais peur de ressentir un creux, mais en réalité j’ai pris beaucoup de plaisir pendant la finale. L’évènement a gommé la souffrance. Au départ, je suis toujours très nerveuse. Cette fois, j’étais étonnamment détendue. Le résultat, sans doute, du travail de respiration que j’ai effectué au cours de ces derniers mois. Cette médaille est la première de l’aviron français dans l’histoire des Jeux paralympiques. J’espère qu’il y en aura d’autres.»


Et peu de temps après, le duo de choc de l’aviron français, Perle Bouge et Stéphane Tardieu, déjà vice-champions du monde en 2010 et 2011, remporte l’argent du deux de couple mixte tronc et bras (4’03 »06) !

Jusqu’en milieu de course, le tandem est en tête, puis se fait devancer par le duo Chinois Lou XiaoXian et Fei Tianming, détenteur du record du monde en 3’54’’92.  Perle et Stéphane espéraient bien sûr se hisser sur la plus haute marche du podium mais peuvent être satisfait de leur performance.
« Nous sommes venus pour l’or, mais les Chinois sont partis à 400 m de l’arrivée. Et il n’y avait plus rien à faire. Ils étaient supérieurs. Nous ne pouvions plus relancer. Peut-être nous a-t-il manqué un peu de lucidité sur la fin de parcours. La médaille d’argent est méritée, elle correspond à notre valeur sur ces Jeux. Elle récompense tout le travail accompli au cours de ces dernières années. Elle concrétise aussi le boulot de toute une équipe » déclare Stéphane Tardieu.

Sa coéquipière Perle Bouge partage le même avis :
« Encore une fois, nous sommes cantonnés à l’argent. Mais cette deuxième place nous donne envie de travailler encore pour aller chercher l’or. Les Chinois méritent leur victoire. Aujourd’hui, ils étaient plus forts que nous. Nous avons su aborder cette compétition de la meilleure manière, avec sérénité. Bien sûr, il y avait un peu de stress, au départ. On pense aux gens qui nous regardent, qui ont fait le voyage pour nous voir. On pense aussi à tous ces messages reçus d’un peu partout, jusqu’à ce matin, avant la course. Cette attente apporte un peu de nervosité. Mais nous avons réussi la finale que nous devions accomplir. Nous n’avons pas le droit d’être déçus par le résultat ».


A noter la 8e place au classement général pour le 4 de barré LTAMix4+

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.