COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Bronze historique pour Cindy Moreau

15 septembre 2016 Commentaires fermés sur Bronze historique pour Cindy Moreau
Bronze historique pour Cindy Moreau

Le canoë kayak, tout comme le triatlhlon faisait son entrée au programme Paralympique cette année à Rio. En décrochant le bronze sur 200m KL3, tout comme sa compatriote Gwladys Lemoussu au triathlon dimanche dernier, Cindy Moreau est elle aussi entrée dans l’histoire. Une histoire qui n’a pas toujours été simple, la Française ayant été déclassée il y a quelques mois, sa participation était plus que compromise. Mais son acharnement et le destin en ont décidé autrement, aujourd’hui Cindy a brillé au Lagoa Stadium à Copacabana.

Le titre a été remporté par l’anglaise Dickins (51’’348), suivie de l’Australienne Reynolds (+0.030) Cindy suivant de très près à +0.755. Pour Cindy : « Cette course a été difficile, d’habitude je prends un meilleur start, mais j’ai eu l’énergie, l’envie de tout donner, donc j’y suis allée et cela a payé ! »

La conclusion de quatre années compliquées

« Je suis vraiment contente. Contente de ne pas être descendue du podium, contente d’avoir tenue jusqu’au bout. Même si ce n’est pas le résultat attendu, j’espérais l’or. Mais cette médaille de bronze est belle, vue l’année que j’ai eu, avec tous ces doutes, ces difficultés, ce qui a été placé là, c’est déjà pas mal.« 

Il faut dire que des mésaventures Cindy en a connu dernièrement : « On m’a déclassé, je n’ai pas eu le droit de courir aux Mondiaux, et je me suis présentée aux Europe, où l’on m’a de nouveau autorisée à courir, mais c’était seulement en mai dernier. Avant ça, je n’avais pas le droit de courir ! Ensuite, les Jeux allaient arriver très vite, on se pose beaucoup de questions et on n’y croit plus au bout d’un moment, et là d’un coup c’était débloqué, on peut regarder devant  soi ! Au moment de monter sur le podium je vais penser à mon petit garçon, en me disant : c’est bon, il a dû céder sa maman de nombreuses fois, j’ai été souvent absente, il y a des moments où je n’ai pas pu être là pour lui, donc aujourd’hui, je me dis que tout cela n’a pas servi à rien. »

Un break avant de penser à Tokyo

C’est la clôture de quatre années compliquées, je pense que je vais faire un break.  Pour le moment, j’ai Tokyo en ligne de mire,même si je ne suis pas certaine que j’irai jusque là, mais si c’est le cas, j’espère profiter de cette nouvelle paralympiade qui s’ouvre devant moi, car celle que je viens de faire, je n’ai malheureusement pas pu la vivre sereinement.

Photo M. Hartmann

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.