COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

De l’or et une belle histoire

2 septembre 2012 3

La belle histoire que voilà !  Mandy François-Elie décroche une médaille d’or sur le 100m T37 (hémiplégie) à seulement 22 ans, alors qu’elle est licenciée handisport seulement depuis un an et qu’elle a participé à son premier meeting international en mai dernier, à Aix-les-Bains. N’en jetez plus ! C’est la sensation.

Internationale junior chez les valides sur 400m (55’’22) en 2007 et 2008, la jeune Martiniquaise est victime d’un AVC en 2008 et doit subir une rééducation lourde à l’Hôpital Sainte-Anne de Paris. Petit à petit les sensations reviennent et le plaisir de courir aussi.

La voilà devenue championne paralympique à l’issue d’une finale courue avec un chrono de 14’’08, nouveau record d’Europe. Déjà en demi-finale, son 14’’30 laissait augurer un podium. Mais l’or ? Non on osait y croire ! Et pourtant, il fallait.

Celle qui n’était encore qu’un espoir de l’athlé tricolore handi a déjà écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du sport paralympique français en l’espace de quelques secondes.

Mandie François-Elie : « Oh oui, l’histoire est belle. Ma maman était dans les tribunes. Je pense à la Martinique et à mes entraîneurs. Après ma demi-finale, je ne me suis pas relâché mais j’étais bien. C’est fort, c’est la joie. »

 

B.Loyseau

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

3 commentaires

  1. Michel LEROUGE 3 septembre 2012 at 7 h 42 min -

    Bravo Mandy! quel plaisir de te voir hier à la télé courir et remporter cette magnifique victoire – quel parcours tu nous fais et encore bravo et très grosses bises

  2. Michel LEROUGE 3 septembre 2012 at 7 h 50 min -

    J’ai mis l’info sur le site de la Ligue de Martinique d’ Athlétisme
    http://liguemque.athle.com/asp.net/espaces.news/news.aspx?id=113310
    Encore toutes mes félicitations.

  3. Patrick GELLENS 3 septembre 2012 at 7 h 50 min -

    Bravo Mandy. C’est fantastique ! J’ai suivi ta course en direct ainsi que ton podium. C’est la juste suite de ton début de carrière chez les juniors. Je me rappelle de toi quand tu avais représenté la France à Rabat et Florence.
    Mais quelle suite extraordinaire: l’or olympique ! Je te félicite et j’attends avec impatience la suite sur 200m et 400m.
    Je suis de tout cœur avec toi.

    Patrick GELLENS responsable des Équipes de France Jeunes de 2005 à 2009 à la FFA