COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Être handicapé et pratiquer le golf, c’est possible

10 décembre 2014 Commentaires fermés sur Être handicapé et pratiquer le golf, c’est possible
Être handicapé et pratiquer le golf, c’est possible

Historiquement, le premier Open de France se déroula en 1906 et l’Union des Golfs de France s’est constituée en 1912. Aujourd’hui, on dénombre plus de 700 structures affiliées à la Fédération Française de Golf et plus de 420 000 licenciés. 

Le handicap dans le golf a pris son essor en 1993, lorsque des passionnés du sport, Jean-François CLAISSE, médecin paraplégique, Pierre BONHOMME (non-voyant) et Bruno DACHICOURT, professeur de golf ont créé l’association Handigolf pour permettre aux personnes handicapées de jouer dans un cadre organisé…


Charles Gandia, Président de la commission Handi FFgolf témoigne…


Quelles sont les missions d’Handigolf en France ?

L’association est rattachée depuis 1997 à la Fédération Française de Golf et compte officiellement entre 250 et 300 adhérents au niveau national. Ils ne représentent qu’une petite partie de joueurs handicapés qui, pour beaucoup, pratiquent le golf avec les valides sans déclarer leur handicap. L’association fonctionne avec un bureau national et des antennes régionales. Ses principales missions résident dans le développement, la promotion et l’organisation d’épreuves ainsi que la mise en place d’écoles handigolf (une cinquantaine actuellement en France).


golffPouvez-vous nous parler de la commission handicap ?

En 2004, la Fédération Française de Golf et l’association Handigolf se sont étroitement rapprochées pour créer une commission nationale appelée HandiFFGolf, destinée à intégrer le handicap dans la démarche générale de développement du golf. Cette commission a pour ambition de renforcer le volet sportif au plus haut niveau national et international mais également de sensibiliser les clubs à l’intégration des joueurs handicapés à travers l’enseignement et l’accessibilité aux infrastructures.

Sa mission est politique et stratégique, et se décline sous différents aspects : mise en place du cahier des charges (matériel nécessaire, autorisation…) sur la création d’écoles handigolf, la formation d’entraineurs volontaires en collaboration avec la FFH, la gestion du collectif France et l’organisation d’un Open national et international. Lorsqu’un club exprime son désir de créer une école handigolf, nous envoyons notre représentant dans la ligue régionale ou comité départemental concerné pour présenter le cheminement à suivre à l’aide d’une mallette pédagogique.


Quelle est la composition du collectif France ?

Le collectif France est composé de 15 golfeurs femmes et hommes qui participent à plusieurs tournois européens dans l’année pour se confronter aux meilleurs (Opens d’Espagne, Portugal, Pays-Bas, Tchéquie…). En parallèle, nous organisons 2 à 3 stages par an avec un check-up médical complet au cours du 1er regroupement. Concernant l’encadrement médical sur les grandes épreuves internationales et les stages, nous partageons les ressources humaines (kinés…) de la Fédération Française de Golf et nous avons un professionnel dédié qui coache l’équipe de France. Les Championnats d’Europe par équipe se jouent tous les 2 ans et je tiens à souligner que nous sommes détenteurs du Titre jusqu’en 2015.


Comment se déroulent les compétitions ?
Sur le territoire national, il y a un Open national et un autre ouvert à l’international au cours duquel deux titres sont distribués. Il y a environ 80 participants sur l’open national pour lequel aucun minima de qualification n’est requis. Au niveau international, nous sommes actuellement en phase test pour créer des classements selon un index de golf et selon des catégories de handicap physique. Depuis quelques temps, on ne parle plus de « handicap » pour parler du niveau du golfeur mais « d’index » afin de ne pas créer d’amalgame.  


open-portugal-201411-130Le handicap, un tabou dans le golf ?

Il est difficile d’estimer le nombre de pratiquants en handigolf. Quand je discute avec des personnes en situation de handicap, certaines me disent que jouer au golf avec des valides leur permet de ne pas se sentir différentes et que c’est psychologiquement très important pour elles. Le meilleur joueur handisport que nous ayons en France figure parmi les meilleurs joueurs amateurs de France toutes catégories confondues et détient le plus grand nombre de titres de champion de France par équipe. Nous sommes en train de travailler avec la direction informatique de la Fédération Française afin de pouvoir ajouter un onglet dans notre base de données avec la possibilité pour le pratiquant de se déclarer handigolfeur, ce qui nous permettra je l’espère d’avoir une estimation plus précise.


Quels sont les types de handicap dans le golf ? 

Le golf est très ouvert au handicap ce qui donne un accès aux personnes déficientes visuelles (accompagnées d’un guide), aux golfeurs amputés et en fauteuil. Les personnes atteintes de déficiences neurologiques sont également accueillies avec un encadrement du « monde adapté ». En avril dernier, j’ai personnellement animé une journée au sein d’une association pour des personnes déficientes mentales en adaptant le jeu (balles en mousse…) qui a connu un franc succès.


Existe t-il un système de classification dans le golf ?
Actuellement, nous faisons un classement en fonction de l’index et un autre par catégorie de handicap. Si le golf est amené à entrer dans le programme des Jeux Paralympiques, seule la catégorie de handicap sera prise en compte. Je dirais que nous sommes le pays moteur à ce niveau et c’est pour cela que nous avons initié les catégories et sommes en phase de test. Au cours de la dernière compétition internationale au Portugal, il y a eu l’assemblée générale de l’Association Européenne de golf (18-19 novembre 2014) et j’ai insisté pour que les autres pays travaillent aussi sur une classification par catégorie pour montrer à l’IPC le potentiel de la discipline.


open-portugal-201411-44 paragolfQuel est votre objectif en matière de développement ?

Suite à l’attribution de la Ryder Cup à la France en 2018, nous nous employons à convaincre et motiver L’European Tour et la PGA of América d’inclure une Handi Ryder Cup à cet événement unique au monde. Enfin, je dirais que notre ultime objectif (mais non des moindres) est d’intégrer un jour les Jeux Paralympiques, étant conscients que le chemin est encore long pour la mise en place d’une classification commune. Si le golf venait à être intégré, je pense que ce serait sur 2 catégories pour des personnes amputées qui sont en mesure de faire le parcours dans un délai raisonnable.

Il y a encore peu de compétitions internationales spécifiques pour les personnes en fauteuil car le para-golfeur pèse 300 kg et que c’est une véritable problématique en terme de transport mais également en terme de gestion du temps pour les organisateurs.

 


+ Retrouvez un entretien avec le Capitaine de l’équipe de France Handiffgolf
 Nino Ourabah

 

© Association Handigolf
   Fédération Française de Golf

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.