COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Europe de paratriathlon, top départ !

9 juillet 2015 Commentaires fermés sur Europe de paratriathlon, top départ !
Europe de paratriathlon, top départ !

Les Championnats d’Europe de paratriathlon se dérouleront le Vendredi 10 juillet à Genève !

Pour rappel, le Triathlon fera son entrée au programme des Jeux Paralympique de Rio 2016. Les Championnats d’Europe seront la première étape dans la phase de qualification pour les Jeux !

 

9 paratriathlètes (dont 1 guide) de la Fédération Française de Triathlon prendront le départ à 16h pour défendre les couleurs tricolores !

 

Composition de la délégation française

Elise MARC (ASVEL Triathlon) en PT2

Gwladys LEMOUSSU (Saint Jean de Monts Vendée Triathlon) PT4

Ahmed ANDALOUSSI (Tribu 64) en PT1

Stéphane BAHIER (Laval Triathlon Club) en PT2

Geoffrey WERSY (Stade Poitevin Triathlon) en PT2

Yannick BOURSEAUX (Triathlon Académie Montluçon) en PT4

Maxime MAUREL (Chalon Triathlon Club) en PT4

Arnaud GRANDJEAN et son guide Julien HERVIO (Issy triathlon) en PT5
–> Start-list et résultats

 

Rappel des catégories 

L’ITU Paratriathlon a mis en place un système de classification fondé sur des données probantes regroupant les déficiences des athlètes selon leur niveau de limitation d’activité qui pourrait intervenir lors de l’exécution des épreuves, sous forme de catégories.

Les différentes classes de paratriathlon sont identifiées par l ́acronyme PT. Le classement est le suivant :

PT1 : Athlètes en fauteuil roulant. Cette catégorie inclut les athlètes ayant une limitation d’activité semblable et un handicap de, mais non limité à la force musculaire, l’absence d’un membre, l’hypertonie, l’ataxie, l’athétose qui empêchent de rouler en toute sécurité avec un vélo classique et de courir. A travers l’évaluation de la classification, ces athlètes doivent avoir un score maximum de 640,0 points. De plus, ils doivent utiliser un vélo à main en position couchée sur le parcours de vélo et un fauteuil de course sur la partie course à pied.

 

PT2 : Cette catégorie inclut les athlètes ayant une limitation d’activité semblable et un handicap de, mais non limité à l’absence d’un membre, l’hypertonie, l’ataxie et ou l’athétose, la réduction de la force musculaire ou de l’amplitude de mouvement qui, par l’évaluation de la classification, possèdent un score maximum de 454,9 points. Les athlètes amputés faisant partie de cette catégorie peuvent utiliser des prothèses approuvées ou d’autres dispositifs de soutien, pour la partie vélo ou course à pied.

 

PT3 : Cette catégorie inclut les athlètes ayant une limitation d’activité semblable et un handicap de, mais non limité à l’absence d’un membre, l’hypertonie, l’ataxie et ou l’athétose, la réduction de la force musculaire ou de l’amplitude de mouvement qui, par l’évaluation de la classification, possèdent un score compris entre 455,0 et 494,9 points. Dans la partie vélo comme dans celle de la course à pied, l’athlète peut utiliser une prothèse approuvée ou d’autres dispositifs de soutien.

 

PT4 : Cette catégorie inclut les athlètes ayant une limitation d’activité semblable et un handicap de, mais non limité à l’absence d’un membre, l’hypertonie, l’ataxie et ou l’athétose, la réduction de la force musculaire ou de l’amplitude de mouvement qui, par l’évaluation de la classification, possèdent un score compris entre 495,0 et 557,0 points. Dans la partie vélo comme dans celle de la course à pied, l’athlète peut utiliser une prothèse approuvée ou d’autres dispositifs de soutien.

 

PT5 : Déficience visuelle totale ou partielle (tel que défini en sous-catégories B1, B2, B3 par l’IBSA/IPC). Cette catégorie inclut les athlètes qui sont totalement aveugles, de l’absence de perception de la lumière dans les deux yeux, à une certaine perception de la lumière, mais incapables de reconnaître la forme d’une main à n’importe quelle distance ou dans n’importe quelle direction (B1) et les athlètes malvoyants avec une acuité visuelle inférieure à 6/60 ou ayant un champ visuel inférieur à 20 degrés avec la meilleure correction de la vision (B2- B3). Ils doivent obligatoirement être accompagnés d’un guide pendant toute la course et doivent utiliser un tandem pendant l’épreuve de vélo.

L’ITU dispose de « Classificateurs » indépendants, issus du monde médical, présents sur certaines des étapes des World Paratriathlon Events afin de déterminer officiellement la Catégorie de Handicap de l’athlète. Pour participer à un évènement ITU, chaque athlète a l’obligation d’avoir été classifié afin de déterminer sa catégorie correspondante.

 

Sources et copyright : Fédération Française de Triathlon

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.