COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

INSEP, un lieu unique pour et par les acteurs du sport de haut niveau en France

31 mars 2016 Commentaires fermés sur INSEP, un lieu unique pour et par les acteurs du sport de haut niveau en France

1_lieu_uniqueLe CPSF se félicite de participer à l’aventure du « lieu unique », plateforme de bureaux de 1000 m² où les acteurs du sport de haut niveau ont souhaité se retrouver afin de collaborer au profit de la performance olympique et paralympique. Officiellement inauguré mardi 15 mars 2016 par M. Thierry BRAILLARD, Secrétaire d’État aux Sports, M. Denis MASSEGLIA, Président du CNOSF, Mme Emmanuelle ASSMANN, Présidente du CPSF, M. Jean-Philippe GATIEN, Président du Conseil d’Administration de l’INSEP et M. Jean-Pierre de VINCENZI, Directeur Général de l’INSEP, le lieu unique concrétise la volonté des acteurs du sport d’innover et de développer un environnement au service de la performance

Devant de nombreux présidents de fédérations, DTN, représentants du comité de candidature de Paris 2024 – parmi lesquels Bernard Lapasset et Tony Estanguet – et d’insépiens, Thierry Braillard a souligné l’importance et l’enjeu de ce lieu unique qui doit inspirer, rassembler et donner « envie de voir la vie en or ».

 

Le CPSF associé à la définition de la politique du haut niveau en France

Le Ministère des Sports, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), le Comité Paralympique et sportif français (CPSF), la Mission d’Optimisation de la Performance (MOP) de l’INSEP et la Mission Grand INSEP ainsi que l’Association des DTN sont dorénavant regroupés dans un même lieu au sein de l’Institut National.

lieu unqieu 3Pour Emmanuelle Assmann : « Le lieu unique représente un des éléments matérialisant la place croissante accordée à l’objectif paralympique dans la définition du sport de haut niveau. Il confirme également la volonté du mouvement paralympique, au côté de l’Etat et du CNOSF, d’être au service de la performance et de mieux accompagner, par une collaboration efficace et nécessaire, les fédérations aux échéances paralympiques.

Le lieu unique symbolise une nouvelle collaboration opérationnelle au profit des athlètes, des entraineurs, des DTN, des fédérations et le CPSF se félicite de participer à un projet visant à œuvrer, de manière concertée au rayonnement de la France lors des échéances olympiques et paralympiques.

 

Un nouvel environnement au profit de la performance

Mis en place en janvier et inauguré le 15 mars, « ce lieu de partage, de rencontres, de débats d’idées nous permet d’avoir aujourd’hui des réponses concertées à nos différentes problématiques avec une unité de lieu, de temps et d’action » atteste Philippe Bana, président de l’Association des DTN et DTN de la fédération française de handball. « L’objectif est vraiment de croiser régulièrement nos compétences, nos savoir-faire et nos expériences pour affiner nos expertises du sport de haut niveau au service des fédérations », confirme Dominique Laterrade, directeur de la MOP.

« Elle démontre que nous travaillons désormais tous ensemble pour un seul objectif, l’or olympique et paralympique en engageant, à travers le Grand INSEP, l’ensemble de nos centres d’entrainement », souligne Jean-Pierre de Vincenzi, directeur général de l’INSEP.

Cette nouvelle collaboration opérationnelle des acteurs du sport de haut niveau tricolore pourrait déjà porter ses fruits cet été au Brésil, mais plus sûrement lors des prochaines olympiades / paralympiades. « Rio sera une étape très importante, mais nous sommes déjà projetés sur les prochaines éditions des Jeux et nous passerons à la vitesse supérieure, sans perdre de temps, dès le mois de septembre, confirme Denis Masseglia, président du CNOSF. Car dans le haut niveau, on le sait, la moindre minute compte. »

Le CPSF et sa présidente, Emmanuelle Assmann, sont heureux de porter, au côté des autres acteurs, une ambition pour le sport français.

© INSEP

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.