COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Joël Jeannot conclut sa carrière paralympique en bronze

15 septembre 2016 Commentaires fermés sur Joël Jeannot conclut sa carrière paralympique en bronze
Joël Jeannot conclut sa carrière paralympique en bronze

Sur le circuit de Pontal à Rio, ponctué de virages en épingles, dangereux à négocier pour les handbikes, lors d’un parcours réputé très difficile, Joël Jeannot, 50 ans, a su faire valoir l’expérience. Le Français qui a déjà annoncé sa retraite prochaine conclut sa carrière paralympique avec panache. Seule ombre au tableau,  la quatrième place de son compatriote, Mathieu Bosredon, benjamin de l’équipe cycliste. Cette course, ils l’ont géré à deux, malheureusement, un seul montera sur le podium aujourd’hui.

« Merci Mathieu »

C’est l’Allemand Merklein (1h28’48’’) qui passera la ligne d’arrivée en premier, suivi du Polonais Wilk (+3 sec), Joël Jeannot arrivera 6 secondes plus tard, suivi, trois mètres plus loin, de Mathieu Bosredon. Pour ses premiers Jeux, le médaillé de bronze des Mondiaux 2015, n’obtient que la malheureuse quatrième place à Rio. Celle-ci sera sans doute difficile à digérer, quand on sait toute la force qu’il a dû déployer pour se positionner, Joël Jeannot explique : « Au début, Mathieu a bien géré la course, il était plus frais que moi. Le belge a attaqué trop loin, et vers la fin il a craqué, c’est alors que Mathieu a relancé. Je ne peux que lui dire merci. Car si ce n’est pas moi qui gagne, c’était lui. Mais la situation de course a fait que je me suis retrouvé en bonne position. Je suis désolé, j’aurais aimé qu’il fasse aussi un podium, mais malheureusement, je fais le podium et il fait 4e. Je suis en même temps content pour moi, et triste pour lui. Mais je tiens à le remercier pour tout ce qu’il a fait pour moi. Merci Mathieu, merci. »

Une course rude

« C’était une course très très difficile, et je pense qu’à plusieurs reprises, si je n’avais pas eu cette expérience du haut-niveau, et un mental, je pense que j’aurai lâché l’affaire. Le niveau qu’il y avait aujourd’hui était vraiment très dur et très serré. C’était une course dans laquelle il fallait être très lucide. J’ai tout donné. »

Encadrer les jeunes

« Je termine mon expérience paralympique sur ces Jeux, avec une troisième place, maintenant je souhaite partager mon expérience avec les autres, transmettre ma connaissance, aux jeunes comme Mathieu.  Ce que j’ai envie de dire aux jeunes c’est : accrochez-vous parce-que maintenant ça va très très vite ! »

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.