COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Jour 10 : finir en beauté

18 septembre 2016 Commentaires fermés sur Jour 10 : finir en beauté
Jour 10 : finir en beauté

L’avant-dernière journée de compétition a souri aux sportifs français qui ramènent 4 médailles de plus, dont 3 d’or, portant le total à 28 médailles dont 9 en or ; de quoi rassurer les plus inquiets.

 

ATHLÉTISME

Huit ans après Pékin où elle se contentait du bronze, Nantenin Keita particulièrement en forme et préparée pour l’événement décroche l’or paralympique sur le 400 m T13. Avec une course maîtrisée de bout en bout et un joli chrono de 55″78 elle n’a laissé que peu de chances à ses adversaires, et repart enfin, pour ses 3e Jeux, avec l’or. Nantenin apporte la 7e médaille d’or et la 25e médaille au clan français.

Marie-Amélie Le Fur savait que la finale du 100 m T44 serait une course particulièrement relevée et compliquée pour elle. Elle arrive 6e en 13″40. La course est remportée par la Néerlandaise Marlou Van Rhijn (13″02), suivie de l’Allemande Irmgard Bensusan (13″04) et la Trinidadienne Nyoshia Cain (13″10).

Cinquième de la finale du saut en longueur T44, Jean-Baptiste Alaize aura au moins la satisfaction d’avoir battu son record personnel avec un saut à 6,81 m.

 

CYCLISME

Katell Alencon arrive 14e de la course en ligne C4-C5 en 2h29’04’’, à un peu plus de 7 minutes du podium.

 

NATATION

Pour sa dernière course des Jeux, le 50 m nage libre, David Smétanine a sorti le grand jeu : il est allé décrocher de haute lutte une magnifique médaille d’argent (40″58). Parti légèrement derrière, David a su remonter méthodiquement ses adversaires et ravir, sur les 10 derniers mètres, la 2e place à l’Ukrainien Andrii Derevinskyi.

 Théo Curin termine 6e de la finale du 100 m nage libre S5. Un résultat qui ne reflète pas tous les espoirs et la confiance qui sont placés dans ce très jeune nageur, qui a déjà engrangé et mûri grâce à sa première participation aux Jeux. Il faudra très certainement compter sur lui à Tokyo en 2020.

 

RUGBY FAUTEUIL

Dans le match pour la 7e place qui l’opposait à la sélection auriverde, l’équipe de France a coiffé les Brésiliens au poteau (59-54).

 

TENNIS DE TABLE

Lors de la finale du tournoi par équipe des classes 1-2, Fabien Lamirault, Stéphane Molliens et Jean-François Ducay ont produit un match exceptionnel face aux Coréens. Fabien Lamirault et Stéphane Molliens ont remporté le double 3-0, avant que Fabien, champion paralympique en simple, bousculé par un excellent adversaire concède le match (2-3). Une manche partout, Stéphane Molliens entame sans trembler le 2nd simple pour départager les deux équipes et s’impose 3-1. Nos trois Français terminent les Jeux avec la plus belle médaille qui soit.

Matéo Boréas et Cédrik Cabestany (classes 9-10) affrontaient lors de la petite finale la Pologne pour le bronze. Hélas ces derniers ont été intraitables et ont infligé en double un 3-0 aux Français avant que Matéo perde son simple (1-3). Victoire 2-0 des Polonais qui repartent avec la médaille de bronze.

 

TIR À L’ARC

En huitièmes de finale du concours arc à poulies W1, Elisabeth Barleon perd (100-106) face à la Tchèque Sarka Musilova. Toujours en arc à poulies W1, par équipe cette fois, les Français Elisabeth Barleon et Olivier Hatem, ont été battus 119-104 en quarts de finale par l’équipe tchèque (Sarka Musilova et David Drahoninsky)

 

VOILE

Sur sonar, Eric Flageul, Nicolas Vimont-Vicary et Bruno Jourdren terminent 8e de la dernière régate. Ils prennent ainsi la 10e place du classement général.

Damien Seguin, qui aux Jeux de Londres avait terminé à la 4e place sans pouvoir aller chercher une médaille la dernière régate ayant été annulée pour des raisons climatiques – a pris aujourd’hui sa revanche. Très régulier tout au long des 10 régates, Damien a fait une dernière course bien maîtrisée : parti sans trop de pression sachant que, quoi qu’il arrive, il décrocherait une médaille d’argent, il est resté calme et a contrôlé toute la manche afin d’être devant l’Anglaise Helena Lucas. Damien termine à la 4e place. « Elle a tenté des coups du diable mais cela n’est jamais passé. Pour prendre la 1re place il fallait que je sois devant et qu’il y ait un bateau entre elle et moi ; il y en avait dix ! » Premier au classement général, Damien remporte la médaille d’or.

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.