COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Tir sportif : une déception légitime mais pas de regret

14 septembre 2016 Commentaires fermés sur Tir sportif : une déception légitime mais pas de regret
Tir sportif : une déception légitime mais pas de regret

Alors que l’on ne l’attendait pas au 10 m carabine couché R5, Tanguy De La Forest a impressionné l’assistance par sa superbe prestation lors des qualifications. Malheureusement, malgré une belle finale, il termine au pied du podium.

Pour le match de qualification du 10 m carabine couché R5, Tanguy et le staff avaient décidé de changer de tactique de tir : afin de palier à une forte douleur due à son nerf sciatique il a été décidé de ne pas attendre avant de tirer : de réaliser 1 montée, de stabiliser puis de tirer. « C’est le genre de changement que l’on ne fait normalement pas lors des Jeux mais là il fallait trouver une solution à son problème, car sinon de toutes les façons, à la moitié du match, soixante coups tirés en une heure, Tanguy ne pourrait plus tirer, confie Patrice Godillat, le chef d’équipe. Le pari paie et Tanguy réalise une remarquable performance : 635,6 points son record personnel dans cette discipline. « C’est la preuve qu’il y a des moments où il faut oser, alors même qu’il y a 3, 4 jours il n’espérait pas aller en finale du R5.« 

Duels impitoyables

La finale se déroule une heure après seulement. Tanguy est éprouvé et l’intervention de la kinésithérapeute est indispensable. L’entrée en scène des tireurs se fait au son du générique de Games of Throne, puis d’un classique d’Ennio Morricone. Les duels peuvent commencer : ils tirent deux séries de 3 plombs en 160 secondes, avant de disposer de 30 secondes par plomb avec tous les deux tirs l’élimination du dernier tireur. Cours, intense, cruel. A l’issu des deux premières séries Tanguy est en 4e position à 5/10e du podium. Plus qu’à portée. Tanguy se débrouille fort bien mais au 11e  plomb il fait un mauvais tir (9,9) et redescend à la 5e place. Au 13e plomb, il repasse devant le Koweïtien Atef Aldousari pour 1/10e. Au 14e, les deux tireurs font un beau tir (10,6) l’écart ne change pas et le Koweïtien sort… mais Tanguy ne parvient pas à revenir sur le troisième et sort au 16e plomb.

Déçu mais lucide

« Une finale reste une finale et l’on ne peut jamais savoir à l’avance comment cela va se passer, explique Tanguy. Il est très difficile de gérer son stress mais j’étais bien. Hélas il y a trois meilleurs tireurs devant moi. Je termine pour la deuxième fois quatrième et c’est dur, surtout après avoir fait ma meilleure performance au 10 m couché. D’ailleurs j’ai surpris tout le monde lors de cette qualification. Le match que j’ai fait ensuite, même s’il était beau, n’était pas suffisant pour aller chercher une médaille. En tous cas, j’ai donné mon maximum.« 

« Nous avions réussi à mettre un nouveau schéma tactique en place et il finit 2e de ses qualifications alors qu’il y a six mois on ne pensait pas qu’il arriverait à ce niveau-là, souligne Freddy Krumm son entraîneur. Nous partions donc confiant en finale, d’ailleurs cela se voit sur la qualité de ses premiers tirs. Il fait ensuite une petite erreur. On ne peut pas lui en vouloir, surtout qu’en amont tanguy a fait une préparation très sérieuse. Il a fait une belle finale et s’est donné à fond, ça j’en suis certain. Hélas cette fois cela n’a pas suffi.« 

13 sept - Tir sportif

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.