COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Kayak : quatre engagés, quatre finalistes

14 septembre 2016 Commentaires fermés sur Kayak : quatre engagés, quatre finalistes
Kayak : quatre engagés, quatre finalistes

Les quatre kayakistes français ont très bien débuté leur compétition et, à l’issue de cette première journée, accèdent tous aux finales.

 

La compétition s’est déroulée, sous un soleil de plomb, sur le plan d’eau du Lagoa Stadium de Copacabana ; et malgré plus de 32°C à l’ombre, le public, venu nombreux, était très enthousiaste, voire survolté quand des Brésiliens participaient.

Pour son introduction aux Jeux Paralympiques, le kayak propose une seule épreuve, le 200 m, avec trois catégories le KL 1 (sportifs n’ayant pas l’usage des jambes ou un usage très limité), le KL 2 (sportifs ayant une fonction partielle des jambes et du tronc) et le KL3 (sportifs ayant une fonction partielle des jambes). L’équipe de France aligne 2 femmes (KL1 et KL3) et 2 hommes (KL1 et KL3).

 

Chez les filles, Agnès Lacheux termine 4e de sa série du KL1. En demi-finale, Agnès part très bien et arrive à gérer son effort. Elle termine à la 3e place et accède à la finale.

En KL3, Cindy Moreau fait une très belle course lors de sa série, elle termine 3e en 53’’731 à 32 centièmes du vainqueur, l’Australienne Amanda Reynolds, remportant ainsi directement une place en finale.

 

Chez les garçons, Rémy Boullé (KL1) part doucement mais accélère tout du long et finit 2e de sa série à 40 centièmes du Brésilien Luis Carlos Cardoso Da Silva. Le public, déjà chaud, est survolté. Rémy accède directement à la finale.

Lors de sa série du KL3, Martin Farineaux part très fort mais la concurrence est particulièrement coriace et véloce. Il doit se contenter d’une 5e place et passer par la demi-finale. Il réalise alors une course intelligente en effectuant une belle remontée en 2e partie de parcours. Il franchit la ligne d’arrivée en 2nde position s’assurant une place en finale.

 

« Tout s’est bien passé et nous sommes sur notre feuille de route : notre objectif était que chacun ait la possibilité de courir une finale paralympique, commente Philippe Graille, le chef d’équipe. C’est bon, tout le monde va pouvoir jouer. Ils sont bien dans leur course et ce qu’ils ont produit est intéressant, sans oublier que deux d’entre eux passent directement en finale… ce qui est de bon augure. Pour les podiums, on verra cela demain matin… »

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.