COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

La France subit le supplice chinois

1 septembre 2012 2
La France subit le supplice chinois

Assommées d’entrée, les tricolores n’ont jamais été en mesure d’inquiéter une équipe de Chine face à laquelle elles n’ont jamais pu développer leur jeu.

Les Chinoises avaient pris les commandes dès le début de la partie (10-4, 5ème), profitant de la défense trop permissive des Bleues et l’entraîneur Pascal Montet était obligé de réclamer un premier temps-mort pour recadrer ses troupes.

Mais cet arrêt de jeu n’eut pas l’effet escompté et les tricolores prenaient un premier éclat quelques instants plus tard (18-4, 7ème) alors que Haizhen Cheng avait débuté son festival (8 pts).

Les entrées en jeu de Valérie Ita, Maïté Mathias et Kathy Laurent n’allaient pas changer grands choses et la France comptait déjà quinze points de retard à l’issu du premier quart-temps (21-6).

L’écart devenait inquiétant par la suite (28-6, 12ème) alors que les Bleues multipliaient les pertes de balles face à la pression défensive adverse et n’arrivaient plus à marquer.

Le coach tricolore cherchait des solutions en vain en effectuant plusieurs changements mais la Chine trouvait toujours la joueuse démarquée pour scorer (36-8, 17ème) face à des françaises en panne d’adresse (5/23) et reléguées à vingt- sept longueurs à mi-parcours (41-14).

La seconde période allait être semblable à la première et dès le retour des vestiaires, les Chinoises restaient toujours à bonne distance des Françaises (50-22, 26ème)qui étaient incapables de trouver des bonnes positions de shoot malgré les efforts de Fabienne St-Omer (13 pts) contrainte de quitter le terrain après sa cinquième faute(29ème), imitée juste après par la capitaine Angie Pichon .

Le dernier quart-temps allait sembler très long pour les tricolores, privées de leurs deux pivots et obligées de jouer « small ball » face aux intérieurs chinoises Cheng et Wang.

Mériau, Dorget,Laurent, Etavard et Belz allaient ainsi terminer la partie sans toutefois se décourager en s’inclinant de 39 points au final face à une équipe de Chine bien supérieure dans tous les compartiments du jeu.

Chine-France 73-34
(21-6) (20-8) (13-12) (18-8)

Chine : Cheng 20, Yang 2, Wang 4, Fu 11, Liu, Li 1, Zhang 8, Cheng, Deng, Li 10, Long 7, Peng 9
France : Alquier, Meriau, Etavard 6, Ita, St-Omer 13, Laurent 2, Menard 2, Belz 5, Dorget 2, Mathias 2, Pichon 2

En partenariat avec Sport et Handicaps

2 commentaires

  1. tristan 1 septembre 2012 at 18 h 48 min -

    Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.
    Courage a vous toutes & a toi Pascal

  2. mounette 4 septembre 2012 at 16 h 13 min -

    médaille ou pas, vous êtes toutes très méritantes…courage à vous toutes et encore un grand BRAVO