COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

La journée de demain sera déterminante

3 septembre 2012 1
La journée de demain sera déterminante

Hier, dans l’après-midi, l’Iran et l’Espagne se sont rencontrés pour la toute première fois de leur histoire. Et pour clore le programme de la deuxième journée, la Grande-Bretagne a affronté l’Argentine. Dans le groupe du pays hôte, comme pour celui de l’Equipe de France, personne n’a encore la certitude quant à son accès aux demi-finales…

Crédit photo : Supporters SolidairesAvec juste un point obtenu suite à son match nul face à la Grande-Bretagne, l’Espagne avait besoin d’une victoire pour se positionner dans le haut du classement. Très vite, les hommes de Pablo Zalazar ont montré leurs intentions, avec notamment une dangereuse accélération du goleador Antonio Martin sur le ballon du coup d’envoi, suivi d’un premier tir cadré.

La première mi-temps de la rencontre, malgré une vraie volonté de la sélection iranienne, a tourné à l’avantage de l’équipe espagnole. Après 12 minutes de jeu, le même Antonio Martin, dit « El Niño » en pleine confiance, a contourné la défense comme il sait si bien le faire, avant d’envoyer la balle dans les filets d’une puissante frappe du droit à mi-hauteur. Il a réitéré son geste dix minutes plus tard, suite à une action similaire, en trompant cette fois le gardien iranien d’un tir en pleine lucarne. 2 buts à 0 à la pause.

En deuxième mi-temps, la partie fut un peu plus équilibrée. La Roja, consciente d’avoir déjà effectué une bonne partie du travail, a su conserver son avance tout en faisant tourner son effectif.
Voyant ses adversaires lâcher un peu la bride, l’Iran aurait pu réduire la marque plusieurs fois, mais l’expérimenté gardien andalou Álvaro Gonzalez est resté impassible et impassable. Le score en est resté là.

Pour le second match des britanniques, les tribunes étaient pleines. La présence massive de l’Union Jack et un God Save the Queen chanté à pleins poumons auraient pu donner des ailes à l’équipe de Tony Larkin, mais les plus belles initiatives ont encore une fois été celles de Silvio Velo, l’intrépide attaquant argentin.

L’affiche était alléchante, mais la confrontation n’a pas forcément été à la hauteur des attentes ; les deux formations, très sur la défensive, ont joué à jeu égal jusqu’à la fin du temps réglementaire, se quittant sur le score de zéro partout. L’Argentine peut avoir quelques regrets pour avoir manqué la seule et unique double pénalité du match, en fin de première mi-temps, un tir du numéro 9 Luis Sacayan qui s’est envolé bien au-dessus des cages de Dan James.

Avec toutefois moins de buts totalisés, la configuration actuelle de la poule A est similaire à celle de la poule B : les noms des quatre pays qualifiés pour les demi-finales seront connus demain, à l’issue des derniers matchs de cette première phase. Pour le moment, l’Espagne et l’Argentine sont en tête avec 4 points, suivis de la Grande-Bretagne (2 points) et de l’Iran (0 point).

Le programme de demain (heure anglaise):

9h00 : Brésil vs Chine
11h00 : France vs Turquie
13h30 : Espagne vs Argentine
15h30 : Grande-Bretagne vs Iran

En partenariat avec Sport et Handicaps

1 commentaire

  1. GERMAIN Alain 4 septembre 2012 at 7 h 05 min -

    Bravo à toute l’équipe de France, et à tous les athlètes qui nous donnent tant d’émotions, de sincérité dans la pratique du sport.
    La première victoire de ces jeux, sera d’avoir transformé la différence en atout, de révéler au grand public la force collective du monde du handicap dans toutes ses composantes, d’avoir su imposer le respect, la place de chacun.
    Merci aux militants que nous sommes, merci au nom de tous nos handicapés, qui ne peuvent pas pratiquer, de leur avoir apporté une étoile supplémentaire pour éclairer leur chemin qui mène à un horizon dégagé.