COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Le Comité de candidature de Paris 2024 choisit le site de Pleyel – Bords de Seine pour accueillir le village olympique et paralympique

5 novembre 2015 Commentaires fermés sur Le Comité de candidature de Paris 2024 choisit le site de Pleyel – Bords de Seine pour accueillir le village olympique et paralympique

Paris, le 5 novembre 2015 – le Conseil d’Administration du Comité de candidature de Paris 2024 a retenu le projet de Pleyel – Bords de Seine, en Seine-Saint-Denis, pour accueillir le village olympique et paralympique de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux d’été 2024. Le choix de ce site permet, en outre, la réalisation d’un village des médias.

Aménagé à proximité immédiate de Paris, sur les bords de Seine, sur les communes de Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Île-Saint-Denis, le village de Pleyel – Bords de Seine s’étendra sur une superficie totale de 50 ha, dont 5,7 ha de plan d’eau. Ce choix s’inscrit idéalement dans la vision portée par le CIO qui place les athlètes au cœur du projet et permet un héritage fort, responsable et cohérent avec la planification générale envisagée pour le développement du territoire.

VillageLe village de Pleyel – Bord de Seine présentera le formidable atout de se situer à moins de deux kilomètres des deux principaux sites de compétition des Jeux, à savoir le Stade de France et le futur centre aquatique de Saint-Denis. 84% des athlètes auront un temps de trajet inférieur à 25 minutes pour rallier leur site de compétition. L’environnement fluvial, l’intégration du patrimoine (comme la Cité du Cinéma et sa grande nef historique, la Halle Maxwell rénovée), enfin la possibilité d’utiliser la Seine comme un espace récréatif confèreront au village un environnement unique et différenciant. Il offrira ainsi la possibilité d’une véritable « mise en Seine » du projet Paris 2024 dans sa globalité. Et symbolisera parfaitement la volonté du Comité de candidature de concilier la mise en valeur de l’extraordinaire patrimoine de Paris, de sa région avec un héritage sans précédent. Outre sa dimension culturelle et patrimoniale, le village de Pleyel – Bords de Seine proposera un schéma de fonctionnement idéal. Confortable, compact, étendu en superficie, il sera entouré par un nombre important de sites d’entraînement (480), localisés à moins de 30 minutes.

 

A l’horizon 2024, le site de Pleyel – Bords de Seine bénéficiera d’une accessibilité de premier plan. Sa desserte en transports en commun en fera un pôle d’interconnexion d’importance majeure à l’échelle de la métropole. L’accessibilité routière sera tout aussi complète avec la proximité immédiate de l’A86 et de l’A1. Le centre de Paris, situé à 11 km du village, pourra être rallié en une vingtaine de minutes.

 

Mais l’héritage premier laissé aux populations et collectivités locales résidera bien sûr dans la création d’une nouvelle « éco-cité de la boucle de Seine » de 3 500 logements. La réalisation de ce grand territoire innovant donnera lieu à un ensemble urbain diversifié, agréable et multifonctionnel, dans un environnement paysager qualifié. Il s’inscrira complètement dans la transformation du territoire de Seine-Saint-Denis déjà entamée depuis de nombreuses années.

Véritable cœur des Jeux, le village rassemble pendant l’événement près de 15 000 athlètes olympiques et paralympiques, en provenance de 206 nations. Il constitue en lui-même une véritable ville, proposant de multiples services et de nombreuses offres de restauration, assurant plus de 700 000 repas.

Les trois projets en compétition (Dugny – Le Bourget et Pantin) étaient tous d’une très grande qualité. Ils ont été soumis à une méthodologie d’instruction structurée et partagée avec l’ensemble des parties prenantes, motivant plus de 40 réunions techniques et visites sur site, afin de répondre aux exigences du CIO.

Un groupe de travail « aménagement et urbanisme », constitué d’experts et des parties prenantes du dossier a instruit les trois sites selon six critères s’articulant autour de l’expérience des athlètes (leur confort et la qualité des espaces récréatifs), l’impact et l’héritage (la capacité du site à s’aligner avec les plans existants de développement à long terme du territoire, ainsi que l’héritage global), la faisabilité technique (la sécurité et les acquisitions foncières), l’accessibilité (le temps de trajet vers les sites de compétition), les fonctionnalités (le fonctionnement général du village) et la soutenabilité financière et environnementale (les investissements, la commercialisation des stocks de logements et l’impact environnemental).

Le groupe de travail chargé de l’évaluation des sites était composé, outre le Comité de candidature de Paris 2024, des institutions suivantes : le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), la Préfecture de Région Île-de-France, la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement d’Île-de-France (DRIEA), la Région Île-de-France, la Ville de Paris, le Département de la Seine-Saint-Denis, l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR), l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Île-de-France (IAU), l’Institut Régional de Développement du Sport (IRDS), le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) et la Société du Grand Paris (SGP).

Tony Estanguet, coprésident du Comité de candidature Paris 2024, explique : « Le village est un lieu emblématique des Jeux rassemblant 10 400 athlètes olympiques et 4 350 athlètes paralympiques issus de tous les sports, tous les pays, toutes les cultures et toutes les religions. Cette diversité illustre les valeurs de l’Olympisme de rassemblement, d’amitié, de paix, et fait du village un lieu unique au monde. Le village doit permettre d’accueillir dans les meilleures conditions les acteurs essentiels que sont les athlètes, véritables artisans de la magie des Jeux. »

 

Bernard Lapasset, coprésident du Comité de candidature Paris 2024, précise : « L’installation du village créera une dynamique positive pour le développement du territoire. C’est une chance pour nous que le projet ait suscité une telle mobilisation et motivation de la part des collectivités engagées. Je tiens aujourd’hui à les remercier chaleureusement pour leur investissement pendant toute cette longue phase d’instruction, ainsi que leurs partenaires respectifs et l’ensemble des personnes et organisations qui les ont soutenues. »

 

Etienne Thobois, directeur général du Comité de Candidature de Paris 2024, rappelle : « Dans un contexte de compétition internationale, notre décision a été guidée par l’ambition de renforcer le dossier de Paris 2024 et d’optimiser ses chances de succès. Ce choix illustre notre volonté de placer l’Expérience des athlètes au cœur de notre projet. »

 

À propos du Comité de candidature Paris 2024 :

Le Comité de candidature est coprésidé par Bernard Lapasset, Président de World Rugby (fédération internationale de rugby), et par Tony Estanguet (membre du CIO, triple champion olympique). Il est composé de ses cinq membres fondateurs : le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), la Ville de Paris, la Région Île-de-France et l’Etat.

Le Comité de candidature Paris 2024 a pour mission de conduire la candidature de la ville de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Il exerce son activité aux niveaux national et international.

Sources et copyright Paris2024

Contacts presse :

Camille EMIE  cemie@ambition.org  06 24 12 40 74
Christophe PROUST  cproust@ambition.org 06 21 60 32 69

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.