COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Le CPSF au cœur du déplacement au Japon du ministre chargé des sports Patrick Kanner

15 avril 2015 Commentaires fermés sur Le CPSF au cœur du déplacement au Japon du ministre chargé des sports Patrick Kanner

Marc Truffaut, secrétaire général du comité paralympique et sportif français et Bénédicte Normand, déléguée générale, ont accompagné Patrick Kanner lors de son déplacement au Japon, terre d’accueil de grands événements sportifs ces prochaines années (Coupe du Monde de Rugby 2019, Jeux 2020).

Ce déplacement diplomatique visait à renforcer les liens et échanges entre la France et le Japon. Par sa présence le mouvement paralympique a souligné la place qu’il pouvait prendre tant d’un point de vue sportif, sociétal, qu’entrepreneurial.

03_kanner_halilhodzic_3-3Les Jeux paralympiques 2020 : un facteur d’innovation pour les entreprises
Le ministre a souhaité, lors de son déplacement, échanger avec des entreprises françaises présentes au Japon afin de les appuyer dans leur exploration des marchés liés aux grands événements sportifs. L’organisation des Jeux 2020 a amené les acteurs japonais à cibler des actions visant à améliorer le quotidien de la population. La partie paralympique des Jeux a permis de mettre l’accent sur toutes les questions d’accessibilité et d’humanité augmentée (robotique, assistance aux personnes). Ces problématiques sont susceptibles d’ouvrir des marchés innovants qui, au-delà d’enjeux sportifs répondent à des enjeux de société. Les entreprises françaises ont toute capacité à s’y engouffrer.

Les Jeux paralympiques 2020 : une société en mouvement
Le déplacement du ministre au Japon a coïncidé, dans la perspective d’une candidature française aux Jeux de 2024, avec la constitution en France de l’association ambition olympique et paralympique. Cela a été l’occasion, pour le Ministre, d’échanger avec ses interlocuteurs japonais sur les bonnes pratiques d’une candidature.

Visite au lycée français international de tokyoLes discussions avec les différents décideurs politiques ont permis de mettre l’accent sur la partie paralympique des Jeux qui réussit le pari de mettre la société japonaise en mouvement. Le rattachement très récent du mouvement paralympique japonais au ministère chargé des sports (jusqu’en 2014 le sport paralympique était rattaché au ministère de la santé) a marqué un changement de cap important dans la manière d’appréhender le handicap dans la société japonaise. Les sportifs en situation de handicap sont des athlètes avant d’être des personnes handicapées.

La délégation française a assisté à une séance d’initiation au cécifoot lors de sa visite du lycée français international de Tokyo et cela a été l’occasion de démontrer à quel point le sport est un puissant vecteur de sensibilisation à la question du handicap. Les Jeux olympiques et paralympiques 2020 sont un outil fabuleux pour ancrer ce changement de regard et les japonais s’en sont emparés. Les programmes éducatifs comprennent un module présentant le sport paralympique aux écoliers et les olympiens et paralympiens interviennent régulièrement ensemble dans les écoles.

13_kanner_shimomura_2Les échanges avec les acteurs du sport japonais ont permis de confirmer l’hypothèse du CPSF qui fait des Jeux un accélérateur de changement et constituent une occasion unique de porter un regard nouveau sur la différence.

Un partenariat en construction avec le comité paralympique japonais

Tout au long de sa visite au Japon, Patrick Kanner a exprimé, auprès des différents décideurs politiques qu’il a rencontrés, sa volonté de tisser des partenariats forts avec le Japon. Cela s’est concrétisé par la signature d’une déclaration d’intention entre les ministères des sports français et japonais. La rencontre du CPSF avec le comité paralympique japonais et le dîner organisé en Photos NPC japonprésence de personnalités très largement impliquées dans le sport paralympique (le président du groupe parlementaire pour la promotion du sport pour les personnes en situation de handicap, le président du comité paralympique japonais et membre du bureau de l’IPC, le président et la vice-présidente de l’association japonaise des paralympiens, le directeur de la planification du paralympisme au comité d’organisation des Jeux 2020) ont permis de créer du lien entre les comités paralympiques nationaux français et japonais avec en ligne de mire les Jeux de Tokyo. La volonté du CPSF et du comité paralympique japonais d’établir un partenariat s’inscrit dans le souhait ministériel de tisser des liens avec le Japon et vise à compléter les conventions signées en 2014 par le CNOSF et l’INSEP avec leurs homologues japonais. Par ce rapprochement le CPSF souhaite mettre tous les atouts du côté des sportifs français en vue de briller aux Jeux de 2020.

Japon article

Etre au cœur de la délégation française menée par Patrick Kanner au Japon a été l’occasion pour le CPSF de découvrir une autre culture, d’autres pratiques, tout en confirmant ce qui fait sa philosophie : « ce n’est pas le handicap qui change la vie, c’est le sport ».

© Ambassade de France au Japon
© Conseil Sportif du Japon (JSC) Photo du nouveau Stade National Kasumigaoka

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.