COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Le Triathlon, l’histoire d’une vie pour Yannick Bourseaux

29 juin 2015 Commentaires fermés sur Le Triathlon, l’histoire d’une vie pour Yannick Bourseaux
Le Triathlon, l’histoire d’une vie pour Yannick Bourseaux

A moins de deux semaines des Championnats d’Europe de Paratriathlon qui se dérouleront à Genève le 10 juillet prochain, rencontre avec Yannick Bourseaux, champion aux multiples facettes…

Si tu devais te décrire en quelques mots ?
Je dirais que je suis quelqu’un de travailleur, combatif, qui n’aime pas faire les choses à moitié et… gourmand !

course sortie eauTu as fait partie de la délégation française paralympique aux Jeux de Turin et de Vancouver en ski nordique, comment es-tu arrivé à la pratique du Triathlon ?
J’ai toujours pratiqué le triathlon en valide jusqu’à mon accident de vélo en 2004… Comme la discipline n’était pas au programme paralympique, j’ai décidé de réorienter ma carrière sportive vers le biathlon, discipline que j’affectionnais particulièrement. Mais en 2010, lorsque j’ai appris que le triathlon rejoindrait le programme des Jeux en 2016, j’ai tout de suite eu dans le coin de ma tête l’idée de revenir à mes premières amours. Ainsi, lorsque la FFTri a pris en main le « projet Rio paratriathlon » en 2013, je me suis lancé sans retenue vers cet objectif en faisant le choix de faire l’impasse sur Sotchi pour n’avoir aucun regret en 2016 ! J’ai d’ailleurs tout de suite été soutenu par la Fédération Française de Triathlon et par l’INSEP dans ce projet mais je tiens à remercier la Fédération Française Handisport qui m’a longtemps accompagné dans ma carrière sportive. Le fait d’avoir interrompu le triathlon pendant 8 saisons m’a permis de me sentir « comme neuf » dans la discipline, ma motivation étant à la hauteur de celle d’un jeune qui débute dans ce sport !

On t’a régulièrement vu sur le podium en 2014-2015, que retiens-tu de ta saison de manière générale ?
C’est vrai que depuis le début de saison les choses se passent plutôt bien pour moi avec 2 victoires en WPE (World Paratriathlon Event). Ce que je retiens aussi, c’est que depuis janvier je dois composer avec une blessure au tendon d’Achille, qui ne m’a pas empêché d’élever mon niveau pédestre mais qui m’oblige à rester vigilant à l’entraînement afin de poursuivre sereinement ma progression pour performer sur mes objectifs majeurs de la saison, à savoir les championnats d’Europe et du Monde.

Theirry Angevin FFTriQue représente la pratique du triathlon pour toi ? Combien d’entraînements par semaine ?
Je dis souvent que la pratique du triathlon c’est « a way of life ». J’ai débuté dans ce sport à mon adolescence et je dois reconnaître que pour une personne extérieure à la discipline, les journées d’un triathlète peuvent sembler un peu folles. Le triathlon occupe une grande place dans ma vie, je m’entraîne 2 à 3 fois par jour, 6 jours sur 7 avec un petit répit sur le 7ème jour avec un seul entrainement !

Le triathlon va faire son entrée au programme des Jeux Paralympiques de Rio en 2016, peux-tu nous parler du format de la compétition et de ses spécificités ?
Le format de course en paratriathlon, c’est la distance « sprint » qui consiste à enchaîner sans arrêt du chronomètre 750m de natation, 20km de vélo et 5km de course à pied. L’épreuve se déroule « sans drafting », c’est-à-dire que nous n’avons pas le droit de rouler en peloton lors de la partie cyclisme.
Je découvrirai le parcours du triathlon paralympique cet été à l’occasion du « test event » à Rio (1er-2 août). A priori les parcours vélo et course à pied seront plats, sous forme d’aller-retours en bord de mer. La natation se déroulera sur le site du fort de Copacabana avec sans doute quelques vagues qui pourront venir compliquer un peu les choses !

lhommeTon état d’esprit avant le départ ?
En un mot… DÉTERMINÉ !!

Ta plus belle victoire ?
Elle reste à venir je l’espère! A ce jour, je retiens plusieurs performances dans ma vie de sportif avec, par ordre chronologique, un titre de vice-champion d’Europe junior de triathlon en 1995, une 11ème place au triathlon international de Nice en 1996 à l’âge de 21 ans et une médaille sur tous les Championnats du Monde IPC de biathlon auxquels j’ai participé !

Tu viens d’apprendre ta sélection pour les Championnats d’Europe qui se dérouleront à Genève du 9 au 12 juillet, quelles sont tes ambitions ?
La course de Genève correspondra à la 1ère de la période de qualification paralympique. Je serai sur la ligne de départ pour gagner, avec l’objectif d’y réaliser ma meilleure course depuis mes débuts en paratriathlon ! Terminer au-delà de la 2ème place serait une déception…

Penses-tu déjà à Rio ? Si oui quels seront tes objectifs ?
Bien sûr que je pense à Rio! C’est parce que le triathlon fait son entrée aux Jeux Paralympiques en 2016 que j’ai replongé ! Mon objectif à Rio sera de réaliser une course pleine, la meilleure de ma carrière. Si j’y parviens, j’espère être sur le podium et au plus près de la 1ère marche !

thierryAngevinFFTriBIOGRAPHIE


Age : 40 ans, né le 18 février 1975 à Montluçon
Club : Triathlon Académie Montluçon
Handicap : Plexus brachial (catégorie PT4)
Profession : Professeur de Sport – Poste à l’INSEP


PALMARES
2015 World Paratriatlon Event

1er à East London (AFS) et Besançon – 2e à Madrid
2014 World Paratriatlon Event
1er à Londres et Yokohama (Japon) – 2e à Besançon
2013
Vice-Champion du Monde de paratriathlon
Vice-Champion du Monde de biathlon (« individuel »)
Vice-Champion d’Europe de paratriathlon
2011
Champion du Monde de paratriathlon
Médaillé de bronze aux Championnats du Monde de biathlon (« individuel »)

© Hervé LHOMME
Thierry ANGEVIN – FFTri

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.