COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Les Jeux de Rio, un tournant pour le sport paralympique !

22 juin 2016 Commentaires fermés sur Les Jeux de Rio, un tournant pour le sport paralympique !

Le Comité Paralympique et Sportif Français a eu le plaisir d’accueillir M. Andrew Parsons, Président du Comité Paralympique Brésilien au début du mois de Juin. Au cours de son séjour, il a pu s’essayer au tennis à Roland Garros lors de la journée « Tous en fauteuil » le 1er juin dernier aux côtés de Michaël Jeremiasz et de Gustavo Kuerten, parrain de la manifestation. L’opportunité également de rencontrer des champions paralympiques français, de rendre visite et d’échanger au sein du Comité de candidature Paris2024 et de découvrir la mairie de Paris !

A moins de 100 jours du lever de rideau des XVes Jeux Paralympiques d’été, Andrew Parsons nous livre ses impressions sur l’événement que sont les Jeux de Rio…

 

A quelques semaines de l’ouverture des Jeux Paralympiques de Rio, dans quel état d’esprit est le NPC Brésil ?

Nous avons attendu les Jeux Paralympiques de Rio 2016 pendant si longtemps, désormais nous ne sommes plus qu’à 100 jours avant l’ouverture ! Nous sommes dans un bon état d’esprit, et c’est un stress positif qui nous anime. Nous avons désormais hâte de découvrir le village paralympique, de vivre la cérémonie d’ouverture, puis de vivre pleinement la compétition.

 

Sans titre-1Sur le terrain, pouvez-vous nous expliquer quelles-sont les implications (humaine, matérielle, médiatique) pour le NPC brésilien ?

Il y a une somme considérable de travail à fournir afin de répondre au mieux aux besoins des athlètes, du staff, des médias, de l’accueil des invités et des officiels. C’est une somme d’opérations particulièrement complexe et élaborée, nous aurons donc besoin de renfort humain et d’encore plus d’investissement que lors des précédents Jeux Paralympiques, étant donné que nous sommes à domicile. Mais nous pouvons compter sur une équipe vraiment expérimentée au sein du comité paralympique brésilien. Nous  sommes conscients du challenge et de la complexité du travail à fournir, mais nous savons comment cela fonctionne et nous nous sentons pleinement capables de délivrer la prestation que nous attendons de nous.

parsons paris2024Quelles retombées nationales en termes de développement ou de reconnaissance du paralympisme attendez-vous (reconnaissance médiatique, augmentation du nombre de licenciés…) ?

Cela représente une opportunité unique de promouvoir le mouvement paralympique, et ce, de nombreuses façons. Comme les Jeux auront lieu pour la première fois au Brésil, l’intérêt des médias a été véritablement décuplé. Mais au-delà de ça, nous avons l’opportunité de faire changer le regard et la perception de la société brésilienne à l’égard des personnes en situation de handicap. Nous avons travaillé dur pour que les sports paralympiques bénéficient d’une légitimité, et à la fin des Jeux, le comité paralympique brésilien bénéficiera d’un budget trois fois plus important, ainsi que d’un centre d’entrainement paralympique parmi les meilleurs au monde. Ce nouveau complexe incitera de nouvelles personnes à pratiquer les sports paralympiques et plus de professionnels à s’engager à travailler dans ce milieu. Ainsi, cela continuera à éveiller les consciences et à attirer l’attention des médias.

Quel est l’objectif en termes de résultats sportifs pour l’équipe brésilienne ?

Notre objectif est de prendre la cinquième place au classement général des Jeux, après notre 7e place aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012.  Nous savons que cela ne sera pas facile et que c’est un sacré challenge, mais nous sommes confiants, nous sommes capables de le faire. Nous avons une nouvelle génération de bons athlètes et nous avons attendu quatre années pour en arriver là. En outre, nous aurons les supporters de notre côté.

Parsons2Sentez-vous le public brésilien derrière vous ?

Totalement. Nous pouvons sentir la fierté des supporters brésiliens à l’égard des performances des athlètes paralympiques. Nous savons qu’avec les Jeux à domicile nous bénéficierons d’un soutien encore plus fort de la foule brésilienne. C’est également aussi l’un de nos objectifs : augmenter notre communauté de supporters. Nous avons cependant fait attention à ne pas faire porter le poids des attentes du public brésilien sur les épaules des athlètes. Le staff sportif et les entraîneurs ont travaillé sur le sujet. Nous voulons que l’atmosphère des Jeux et le soutien du public soit un catalyseur positif pour nos athlètes.

Au soir de la cérémonie qui clôturera les Jeux Paralympique  de Rio, le 18 septembre prochain, quelle image souhaitez-vous que l’équipe de France conserve du Brésil dans son esprit ?

Je souhaite que l’équipe française quitte le Brésil avec l’image d’un pays, d’une ville, d’un comité d’organisation capable d’avoir organisé des Jeux, non seulement avec excellence, mais aussi avec de la joie, de la fierté et toute la bonne ambiance dont les brésiliens sont capables. J’espère que l’équipe de France profitera de Rio, cette ville incroyable, et rentrera chez elle satisfaite de son événement, avec une bonne image de notre pays. Enfin et surtout, je souhaite qu’ils rentrent avec des médailles plein leurs valises.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.