COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Projet Olympique et Paralympique 2024, un catalyseur d’unité et d’opportunités

8 décembre 2014 Commentaires fermés sur Projet Olympique et Paralympique 2024, un catalyseur d’unité et d’opportunités
Projet Olympique et Paralympique 2024, un catalyseur d’unité et d’opportunités

Mardi 4 novembre dernier marquait un point d’étape dans la réflexion sur l’opportunité de présenter au CIO une candidature française pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Missionné par le CNOSF et les pouvoirs publics pour coordonner la réflexion, le Comité Français du Sport International (CFSI), présidé par Bernard LAPASSET, a organisé, entre juin et septembre 2014, une consultation thématique associant 280 personnalités du monde sportif, de la société civile, du monde économique, des médias et des partenaires institutionnels au sein de 12 ateliers.

Capture d’écran 2014-12-10 à 17.33.02

 

Emmanuelle ASSMANN, Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) co-animatrice du groupe de travail n°9 sur la thématique du handicap, est satisfaite que le mouvement paralympique ait été associé aux travaux et défend l’idée que les jeux pourraient être un accélérateur sur l’accessibilité de la cité (avec les transports) et sur le changement de regard porté sur les personnes en situation de handicap.

« Des personnes du mouvement paralympique étaient présentes dans chaque atelier de travail et nous voulions vraiment porter cette unité alliant convivialité et partage. Il y a une seule candidature pour deux événements, il est donc essentiel que la dimension olympique et paralympique soit partagée, avec le même état d’esprit à valoriser. Je pense vraiment que les Jeux Paralympiques ont un impact sur le changement de regard porté sur le handicap et il doit se faire à tous les niveaux, aussi bien auprès des jeunes en milieu scolaires que dans le monde de l’entreprise par le biais des sportifs. Le sport est un véritable vecteur de changement ! Par ailleurs, nous savons qu’un projet paralympique aiderait à la mise en accessibilité des infrastructures, favoriserait l’accès aux transports (nous connaissons les lacunes de la France) et encouragerait l’intégration sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap. »

Capture d’écran 2014-12-11 à 17.52.01Emmanuelle ASSMANN, en ambassadrice passionnée et convaincue, suggère que la partie paralympique des jeux soit davantage l’occasion de valoriser les enjeux sociétaux d’une candidature et que cette dimension vienne compléter l’image d’excellence véhiculée par le sport de haut niveau. Les jeux olympiques et paralympiques sont les 2 facettes d’une même pièce visant à mobiliser les acteurs nationaux autour non seulement d’enjeux sportifs mais également économiques, sociaux et sociétaux. Ils peuvent devenir un symbole d’unité. C’est un peu le sens de la proposition faite par l’atelier animé par Emmanuelle : « Au sein de notre groupe de travail, nous avons imaginé une possible transmission de la flamme (qui à l’heure actuelle est éteinte à la fin des JO et rallumer au début des JP) entre un athlète olympique et un athlète paralympique pour montrer l’importance de garder un esprit commun et faire perdurer l’esprit de cette grande fête du sport. Nous avons tous la même passion du sport, c’est pour cela qu’il semble essentiel d’avoir cette unité entre le mouvement olympique et paralympique ».

Pas moins de 250 propositions ont été retenues parmi le millier de suggestions formulées et certaines seront intégrées à l’étude d’opportunité qui sera remise en janvier 2015 à l’État et aux collectivités locales concernées.

Cette étude intégrera les recommandations de l’agenda 2020 votées lors de la 127e session du CIO à Monaco les 8 et 9 décembre 2014

En savoir plus : http://lc.cx/hyt
Source : CNOSF

© CNOSF/KMSP
© D-Echelard

Paris_2024

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.