COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

PyeongChang 2018 : l’IPC ouvre la porte aux Russes sous bannière paralympique

29 janvier 2018 Commentaires fermés sur PyeongChang 2018 : l’IPC ouvre la porte aux Russes sous bannière paralympique
PyeongChang 2018 : l’IPC ouvre la porte aux Russes sous bannière paralympique

l’IPC maintient la suspension du Comité Paralympique Russe mais permet aux athlètes russes éligibles de concourir aux Jeux paralympiques de PyeongChang 2018 sous la bannière neutre.

 

 

Le Comité International Paralympique (IPC) a annoncé ce lundi 29 janvier qu’il maintenait la suspension du Comité paralympique russe (RPC). Toutefois, au vu des progrès réalisés par le Comité Paralympique Russe (CPR) dans l’amélioration de ses activités antidopage, il permettra aux athlètes russes éligibles de participer à cinq sports sous le nom d’athlète paralympique neutre (NPA).

 

Suite à la décision de maintenir la suspension, le Conseil d’administration de l’IPC a longuement discuté de la possibilité de permettre aux athlètes russes de rivaliser en tant qu’athlètes « neutres » aux Jeux paralympiques de PyeongChang 2018. Après avoir reconnu les mesures prises par le RPC pour améliorer ses procédures et pratiques en matière de gouvernance et d’antidopage, le Conseil d’administration de l’IPC a déterminé que les athlètes russes éligibles qui satisferont à des conditions strictes de participation devraient être autorisés à concourir à PyeongChang 2018.

 

Les athlètes paralympiques seront autorisés à participer au ski alpin, au biathlon, au ski de fond, au snowboard et au curling en fauteuil.

Les mesures prises par le RPC au cours des 13 derniers mois comprennent :

• La mise en œuvre d’un programme d’essais rigoureux des athlètes paralympiques russes sous la supervision étroite de l’AMA

• Le lancement d’un nouveau programme d’éducation antidopage destiné aux athlètes paralympiques et aux entraîneurs

• Mise en place d’une ligne d’assistance téléphonique pour les athlètes, les entraîneurs et les officiels

• Mise à jour et finalisation des règles antidopage

 

Andrew Parsons, Président de l’IPC, a déclaré:

Le Conseil d’administration de l’IPC a examiné de nombreux facteurs, y compris ceux qui ont conduit à la suspension du RPC en 2016, et autorise les athlètes neutres et éligibles, à participer aux Jeux Paralympiques de PyeongChang… Au cours de l’été 2016, le système antidopage en Russie s’est révélé totalement compromis, corrompu et ouvert aux abus. Cela rendait impossible de déterminer quels athlètes russes étaient « propres » et qui ne l’étaient pas; Il est clair que la participation de la Russie aux manifestations paralympiques remettrait gravement en question l’intégrité et la crédibilité de la compétition sportive. Bien que le RPC reste suspendu, il a fait des progrès significatifs et nous devons le reconnaître. Les athlètes paralympiques russes sont maintenant régulièrement testés et figurent parmi les athlètes les plus scrutés au monde. Nous avons également assisté à des changements comportementaux et culturels du RPC, qui, nous l’espérons, influeront un jour sur les fonctionnaires de l’ensemble de la Fédération de Russie. Nous espérons que cette décision sera pleinement respectée non seulement par le RPC, mais aussi par le mouvement paralympique dans son ensemble…

 

Athlètes paralympiques neutres

Dans le cadre du guide de qualification des Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 qui a été publié pour la première fois le 30 mai 2016 et qui comprend des détails sur les quotas maximum des athlètes pour chaque sport, seuls les créneaux inutilisés qui ont été retournés par les comités nationaux paralympiques seront redistribués aux athlètes paralympiques neutres admissibles.

La qualification pour les Jeux étant en cours jusqu’à la mi-février dans tous les sports de neige, on estime qu’entre 30 et 35 athlètes répondront aux critères de qualification et les conditions de participation.

Avec 100 places au ski nordique masculin donc 93 déjà alloués à des athlètes qualifiés et 7 athlètes qui reçoivent des créneaux bipartites, il n’y a pas de créneaux disponibles pour les athlètes paralympiques neutres.

 

Les conditions clés comprennent :

• Les athlètes sélectionnés seront en compétition en tant qu’athlètes paralympiques neutres. Comme le RPC reste suspendu, le mot Russie ne peut pas apparaître dans le nom de la délégation. Ils seront en compétition sous le drapeau et l’hymne paralympiques .

• Le CPR sera chargé de sélectionner les athlètes paralympiques neutres.

• Seuls les athlètes autorisés qualifiés selon les normes autorisées et qui satisferont à des conditions de participation strictes peuvent être pris en considération pour la sélection.

• Chaque athlète paralympique neutre doit avoir subi au moins deux tests antidopage au cours des six derniers mois précédant immédiatement PyeongChang 2018.

• Le RPC doit fournir des éléments prouvant que chaque athlète neutre et son personnel de soutien ont participé à une séance d’éducation antidopage du RPC et l’ont complété avec succès.

• Il n’est pas possible de sélectionner un athlète ou un fonctionnaire impliqué de quelque manière que ce soit (sciemment ou sans le savoir) par les nombreuses enquêtes anti-dopage en Russie.

• Les athlètes seront en compétition dans un uniforme de NPA qui n’a pas d’identification nationale qui se rapporte à la Russie. Aucun drapeau russe ne sera autorisé à proximité de tout lieu associé aux Jeux.

• Les athlètes paralympiques neutres bénéficieront du même soutien technique et logistique que tout autre athlète paralympique.

• Les membres des ministères russes (y compris le Ministère russe des sports) et les membres du Conseil d’administration du RPC ne seront pas accrédités pour les jeux.

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.