COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Tennis de table : longue journée pour les Français

10 septembre 2016 Commentaires fermés sur Tennis de table : longue journée pour les Français
Tennis de table : longue journée pour les Français

Après les succès d’hier, cette seconde journée de poule fut plus difficile pour nos pongistes. Malgré tout, la grande majorité d’entre-eux ont rempli leur contrat et se retrouveront demain pour les premiers matchs éliminatoires.

Après la victoire assez facile (3-1) de Maxime Thomas face au Coréen Jung-Gil Kim (classe 4), Stéphane Messi (classe 7) s’incline (3-2) après un âpre combat face au n°2 mondial, l’Ukrainien Maxym Nikolenko. C’est ensuite au tour de Cédrik Cabestany (classe 9) et de Kévin Dourdebecker (classe 7) de perdre leur match (3-0) respectivement face à Gerben Last (Hollande) et Shuo Yan (Chine).

Le sursaut vient de Fabien Lamirault (classe 2), qui gère à la perfection son match (11-8, 11-5, 11-8) contre le Slovaque Martin Ludrovsky. Mais ce n’est qu’un court répit avant la défaite express de Nicolas Savant Aira (classe 5) face à un Tommy Urhaug (Norvège) en très grande forme, qui expédie le match en 19’ et inflige un (3-0) à un Français qui ne trouvera pas la solution et ne parviendra jamais à rattraper son retard.

Par la suite Stéphane Molliens (classe 2) s’impose avec efficacité (3-1) face au Coréen, 5e du championnat du monde de Pékin en 2014, Soo Yong Cha, tandis qu’Isabelle Lafaye (classe 1-2) remporte de belle manière (3-0) son match face à la Polonaise Dorota Anna Buclaw.

Jean-François Ducay (classe 1) s’incline (3-0) face au Coréen Kiwon Nam, tandis qu’en classe 10 Matéo Bohéas fait de même contre le Chinois Yang Ge, médaillé d’argent à Londres en 2012.

La situation se rééquilibre en fin de journée

Les quatre premiers matchs de l’après-midi n’apporteront pas beaucoup de réconfort à des supporters français pourtant très motivés . Lucas Créange (classe 11) affronte pour son premier match de poule sa bête noire, l’Australien Samuel Einem. Il s’incline (3-1). C’est ensuite au tour de Pascal Pereira Léal (classe 11) de buter pour son premier match de poule sur le champion paralympique en titre, le Hongrois Peter Palos. Malgré une résistance acharnée de Pascal, Peter Palos finit par s’imposer (3-1).

De son côté, Anne Barnéoud (classe 7) ne démérite pas non plus face à la Canadienne Stéphanie Chan, mais elle nepeut rien faire et doit s’incliner (3-0). Nicolas Savant Aira (classe 5) tombe (3-1) face à l’Égyptien Ehab Fetir.

En fin de journée, Stéphane Messi, Kévin Dourbecker et Thu Kamkasomphou redonnent le sourire aux supporters français. Stéphane Messi (classe 7) propose un jeu solide et s’impose nettement (14-12 / 11-6 / 11-2) face à l’Allemand Jochen Wollmert, le champion paralympique 2008 et 2012. Un très bel exploit. Toujours pour la classe 7, Kévin Dourbecker s’impose (3-2) face au Slovaque Miroslav Jambor, tandis que Thu Kamkasomphou (classe 8) ne fait qu’une bouchée de la Hongroise Zsofia Arloy (11-2 / 11-5 / 12-10).

« Seuls deux joueurs sur les 16 passent à la trappe à l’issue de cette deuxième journée de poule : Anne Barnéoud et Nicolas Savant Aira ne poursuivent pas l’aventure et c’est une déception »  souligne Sébastien Messager, le chef d’équipe du tennis de table. S’il faut encore attendre le second tour de poule pour Lucas Créange et Pascal Pereira Léal, les autres ont rempli leur contrat et ont d’ores-et-déjà réussi à se qualifier pour le tour suivant. Et là pas le droit à l’erreur car les matchs sont éliminatoires.« 

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.