COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Tennis de table: Sébastien Messager « Quelques-uns ne sont pas entrés dans la bagarre »

10 septembre 2016 Commentaires fermés sur Tennis de table: Sébastien Messager « Quelques-uns ne sont pas entrés dans la bagarre »
Tennis de table: Sébastien Messager « Quelques-uns ne sont pas entrés dans la bagarre »

Avec quatorze représentants sur seize qualifiés pour le tableau final, le directeur sportif du tennis de table tricolore pouvait être satisfait. Néanmoins, il met en garde certains de ses protégés.

Evidemment le bilan est très favorable. Parmi les seize pongistes tricolores, quatorze ont franchi le premier obstacle et deux seulement, Anne Barneoud (Cl.7F) et Nicolas Savant-Aira (Cl.5M), ont bu la tasse. « C’est forcément intéressant, mais il faudra que certains joueurs augmentent leur niveau de concentration », prévient le DS.

Sébastien Messager pense notamment aux jeunes Matéo Bohéas (cl. 10), tombeur de Bakar mais battu par le Chinois Ge. Ou encore à Thomas Bouvais, surpris par Marc Ledoux. Certes, ces deux revers ne sont pas catastrophiques, mais les deux Français vont vraiment afficher davantage de régularité lors du prochain tour.

En revanche, les satisfactions sont nombreuses. Stéphane Messi (cl 7) s’est montré sous son meilleur jour pour sortir d’une poule très difficile. « Il est très solide, très concentré et joue à un niveau qu’il n’avait pas eu depuis un moment. »

Kévin Dourbecker, dans la même classe, s’est aussi retrouvé dos au mur et contraint de sauver des balles de match contre Jambor pour voir les huitièmes de finale. Il affrontera d’ailleurs Youssef à ce stade de l’épreuve. « Avoir été poussé dans ses retranchements lui a permis de vraiment entrer dans la compétition, se réjouit Sébastien Messager. Je pense que ça va lui faire du bien. »

En classe 2 Fabien Lamirault, champion du monde et d’Europe en titre, est entré doucement dans son tournoi paralympique. Lui aussi a dû se bagarrer. Mais tant mieux. C’est ce qu’il aime. Quant à Stéphane Molliens, il affiche une sérénité et une confiance à toute épreuve.

En classe 3, Florian Merrien discrètement, avance. Il s’est qualifié aisément pour les huitièmes de finale où il vient d’éliminer au terme du set décisif l’Ukrainien Vasyl Petruniv. Il jouera son quart ce soir (19 h 45 heure brésilienne ; 00 h 45 en France).

Maxime Thomas, champion d’Europe classe 4, a fait le travail et affrontera en quart de finale le Polonais Lis (20 h 30 au Brésil et 1 h 30 du matin en France). Enfin, en classe 9, Cédrik Cabestany s’est qualifié en terminant deuxième de poule, battu par le Néerlandais Last Gerben, qui l’avait déjà battu lors de la petite finale à Londres. « Quelques joueurs ont soit gagné facilement, soit perdu facilement, ils ne sont pas entrés dans la bagarre. Il le faudra désormais. »

Tombé d’entrée de jeu par le Hongrois Palos, champion en titre, Pascal Pereira-Leal (classe 11) a assuré sa sortie de poule en atomisant ce samedi matin le Vénézuélien Martinez. Il rejoint ainsi Lucas Créange au tour suivant.

De son côté, Isabelle Lafaye a fait sérieusement le job et Thu Kamkasomphou, surprise au premier match par la Chinoise,  tout gagné ensuite et préserve ainsi sa première de poule. Elle jouera se demi-finale dimanche matin contre la Philippine Medina. « Elle évite la championne en titre, Mao (Chn), développe Sébastien Messager. Et comme le Norvégienne Dahlen a été éliminée, Thu a une vraie carte à jouer. » //J. Soyer

 

9 sept - Tennis de table

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les commentaires sont fermés.