COMITÉ PARALYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS

Tir au cœur d’argent pour Raphaël Voltz

1 septembre 2012 2
Tir au cœur d’argent pour Raphaël Voltz

Le tireur alsacien, déjà titulaire du même métal sur l’épreuve de carabine 10m couché R5 il y a quatre ans à Pékin, réitère de nouveau l’exploit  à Londres. Il offre ainsi sa cinquième médaille au clan français.

Ils étaient trois Français engagés ce matin sur le site de la Royal Artilley Baracks, Raphaël, mais aussi Cédric Rio et Tanguy De La Forest. Tanguy et Cédric ne parviendront pas à passer en finale, au terme de qualifications très relevées, comptant au total dix scores parfaits (600 points). Raphël prendra la 7e place, laissant à contrecœur derrière lui Tanguy (599 points) et Cédric (598 points).

Engagé en finale, Raphaël savait que le combat allait être difficile : « C’était chaud, je savais qu’il y avait de sacrés clients dans cette finale, donc, pour moi, rien que d’envisager monter sur le podium était déjà quelque-chose de magique. » Au terme d’un match très serré, c’est finalement son adversaire, l’ukrainien Kovalchuk qui remporte le titre en établissant un nouveau record paralympique avec un score de 706.4. Raphaël Voltz ne lâchera rien et parviendra à accrocher l’argent sur un score de 705,9 points : « C’est à chaque fois une superbe joie que de monter sur le podium. Ma médaille m’a été remise par Sebastian Coe en personne. Je m’en souviendrais toute ma vie ! Mais dès demain, je remets le couvert pour essayer de décrocher une nouvelle breloque. »

Une ambition à suivre dès demain avec la suite des épreuves de Raphaël en carabine couché R4.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

2 commentaires

  1. FROSSARD 1 septembre 2012 at 17 h 47 min -

    Bravo Raph ! je t’ai entendu en direct sur France Bleu Alsace en rentrant de Sélestat. Grisaille et froid mais ta médaille illumine la journée. Les médias suivent bien. Fais-nous autant de plaisir demain et pour illuminer la journée pense au soleil d’OR. Bises à toute la famille et chapeau pour le tir handisport, deux médailles, fallait le faire et on espère bien que ce n’est pas fini. Mach das guet fuer morje !

  2. Mamoune 1 septembre 2012 at 19 h 37 min -

    Et de deux, c’est super !!
    Bonne chance pour demain